Église Saint-Aubin de Vautorte

Église Saint-Aubin
Image illustrative de l'article Église Saint-Aubin de Vautorte
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse de Laval
Géographie
Pays  France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Ville Vautorte
Coordonnées 48° 17′ 57″ nord, 0° 50′ 02″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

Géolocalisation sur la carte : France

L'église Saint-Aubin est une église de style ogival dédiée à Aubin d'Angers[1] et située à Vautorte, en Mayenne. L'église date vraisemblablement du XIVe siècle. L'église a conservé des architectures anciennes, mais elle a été restaurée en 1839.

Description

Il y avait en 1682 des autels de Notre-Dame de Saint-Sébastien et de Saint-Pierre. Jean et Pierre Hocdé, entrepreneurs, construisirent en 1700 la chapelle du Rosaire. On déplace en 1725 les autels de la Vierge et de Saint Pierre.

La nef est reconstruite en 1832 par M. Godefroy, architecte.

François Cazet de Vautorte décède en 1654 à Ratisbonne. Son corps est inhumé dans l'église des pères jésuites de Ratisbonne. Son cœur[2] est inhumé dans l'église de Vautorte le 21 juin 1654 auprès de celui de feu monsieur le président de Vautorte son père.

Retables

On y trouve 3 retables composés de pierre de tuffeau et de marbre (XVIIIe siècle), ainsi qu'un petit enfeu (XVIIe siècle). Le retable est une réalisation d'Yves-Jean Pinson en 1783 : le retable du maître-autel garde le schéma déjà utilisé par l'auteur à Fromentières et à Livet-en-Charnie[3]. Yves Pinson s'engage à démonter et replacer le maître-autel avec le retable, et Pierre Duchemin, architecte à Château Gontier, refait pour 156 livres, en 1786, les deux autels de Saint Roch et Saint Sébastien, ainsi que les augmentations qui décorent les deux côtés du maîte-autel. Le curé avait voulu substituer en 1785 le vocable de saint Jean, son patron sous prétexte que la saint Aubin tombait toujours en Carême.

détail de la voûte de la chapelle du Château de Versailles, Dieu le Père, dans sa Gloire

Dans le mur de la chapelle méridionale sont incrustées extérieurement deux pierres tombales anciennes, gravées de croix. Le cimetière était autour de l'église, et a été déplacé sur la route de Placé dans un champ appelé la Bréchardière.

Sources

Notes et références

  1. L'église n'est pas dédiée à saint Mathieu qui était, comme ailleurs, l'objet d'un culte local.
  2. Le dimanche 19me d'avril 1654 deceda en la ville de Ratisbonne en Allemagne messire François Caset vivant seigneur de Vautorte, conseiller d'Estat ayant esté intendant pour le roy en Provence, Limosin et Allemagne, et dernierement envoyé ambassadeur extraordinaire par le roy audit païs d'Allemagne pour traitter la paix avec l'empereur et autres potentatz. Le corps dudit seigneur fut inhumé en l'eglise des peres jesuites à Ratisbonne et son cœur fut apporté en cette eglise de Vautorte, comme il requist à sa derniere volonté, et solennellement posé en la paroy auprès de celuy de feu Mr le president de Vautorte son pere par noble et venerable Magdelon de Fontenelles curé de Chailland qui en feist et celebra les obseques assisté de grand nombre de clergé tant curez que prestres et personne de M[…] Requiescat in pace. Math. Ruff. presb. scrip. Le cœur[…] inhumé icy le dimanche 21 juin 1654.
  3. Dieu le Père bénissant domine le corps central qu'accompagnent deux ailes basses ornées de statues en bois de saint Grégoire et de saint Augustin. Le tableau reprend l’œuvre de Louis de Boullogne, l'Annonciation, peinte pour le maître-autel de la Chapelle du château de Versailles.
This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.