Élections présidentielle et législatives mexicaines de 2012

Précédent 2006 2015 Suivant
Élections présidentielle et législatives mexicaines de 2012
le président de la République, 128 sénateurs et 500 députés fédéraux
Type d’élection Présidentielle et legislative
Corps électoral et résultats
Inscrits 79 454 802
Votants 50 323 153
63,14%
Votes valables 50 323 153
Votes nuls 1 241 154
Durée de campagne 30 mars - 27 juin 2012
Débat(s) 6 mai, 10 et 19 juin 2012
Enrique Peña Nieto 

Voix 19 226 784
38,21%
Andrés Manuel López Obrador 

Voix 15 896 999
31,59%
Josefina Vázquez Mota Parti action nationale
Voix 12 786 647
25,41%
Gabriel Quadri (es) Parti nouvelle alliance
Voix 1 150 662
2,29%
Carte
  •      EPN
  •      AMLO
  •      JVM
  • Président du Mexique
    Sortant Élu
    Felipe Calderón Hinojosa
    Parti action nationale
    Enrique Peña Nieto
    Parti révolutionnaire institutionnel
    ife.org.mx
    Urnes de vote à Mexico.
    Bulletins de vote à Mexico.

    Les élections fédérales des États-Unis mexicains de 2012 se sont tenues le dimanche 1er juillet et comprennent :

    L'exécutif prendra ses fonctions en décembre et les nouvelles chambres législatives en septembre. L'Instituto Federal Electoral, chargé des élections, a démarré les opérations électorales le 7 octobre 2011.

    Constitution

    Le président est selon la Constitution mexicaine de 1917 non éligible à une réélection.

    Projet de réforme avorté

    Le président Calderón annonça en décembre 2009 une série de propositions visant à réduire le nombre de législateurs au Congrès, ainsi qu'à instituer un autre mécanisme pour l'élection présidentielle, propositions qui n'ont pas encore été approuvées par le Congrès du Mexique. Si elles sont approuvées, les réformes suivantes seront appliquées :

    Présidentielle

    Élection au scrutin uninominal majoritaire à un tour:

    L'élection du président des États-Unis mexicains a été surveillée par 696 observateurs étrangers venant de 69 pays différents dont l'Algérie, la Libye, la Slovénie, Taïwan et le Cameroun.

    Les urnes ont été surveillées par 2 millions de citoyens assermentés, apparteneant à tous les partis politiques.

    Candidats

    Sept partis différents présentaient quatre candidats pour la Présidence.

    Parti/Coalition Candidat Notes
    Parti Action Nationale Josefina Vázquez Mota Première femme candidate d'un parti majeur
    Secrétaire au Développement social du Mexique (2000-2006)
    Secrétaire à l'Éducation publique du Mexique (2006-2009)
    Mouvement Progressiste (PRD, PT, MC) Andrés Manuel López Obrador Déjà candidat du parti en 2006 où il perdit de très peu face à Calderón (0,56 %)
    Ancien chef de gouvernement du District fédéral (2000-2005)
    Engagement pour le Mexique (PRI, PVEM) Enrique Peña Nieto Gouverneur de l'État de Mexico de 2005 à 2011
    Nouvelle Alliance Gabriel Quadri de la Torre

    Sondages

    Le candidat du PRI, Peña Nieto était donné favori par toutes les enquêtes d'opinion officielles, mais les sondages sur Internet, sans méthodologie, les prenaient à contre-pied en plaçaient généralement le candidat de la gauche, López Obrador, en tête.

    Résultats

    parti ou coalition candidat Votes Pourcentage
    Engagement au Mexique (PRI, PVEM) Enrique Peña Nieto 19 226 784 38,21
    Mouvement progressiste (PRD, PT, MC) Andrés Manuel López Obrador 15 896 999 31,59
    Parti Action Nationale Josefina Vázquez Mota 12 786 647 25,41
    Nouvelle Alliance Gabriel Quadri de la Torre 1 150 662 2,29
    Bulletins blancs ou invalidés 1 241 154 2,47
    Total 46 414 814 100
    Source : Resultado del Cómputo Distrital de la Elección de Presidente de los Estados Unidos Mexicanos de 2012 por Entidad Federativa Institut fédéral électoral

    Le Président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy est le premier à féliciter Peña Nieto. López Obrador dit attendre les résultats finaux.

    Contestation

    Selon l'opinion de Mathilde Gérard du Monde, « pour de nombreux jeunes Mexicains, M. Peña Nieto symbolise les dérives autoritaires et clientélistes du PRI - le parti historique qui a gouverné le pays sans interruption de 1928 à 2000 »[1]. C'est ainsi qu'ils ont perturbé son discours à l'université Iberoamericana de Mexico, le 11 mai, au point qu'il ne put terminer son discours.

    Le mouvement étudiant anti néo-libéral Movimiento Yosoy132, présent sur les médias sociaux, tente alors de mobiliser les jeunes électeurs contre de possibles arrangements. Par exemple, celui qui relierait le réseau de télévision Televisa, recevant 80 % des audiences, et le PRI[2]. En effet, s'il existe un système d'équilibre du temps de parole dont l'Institut électoral, garant, fournit les statistiques[2], cela n'implique pas qu'il y ait équité dans la bienveillance des médias[3].

    Les dernières élections en 2006 gagnées par le candidat du PAN ayant donné lieu a des contestations, López Obrador ne reconnaissant pas sa défaite et accusant le parti vainqueur de fraudes électorales. Le parti vainqueur, cette fois le PRI, est accusé par lui d'achat de votes [3]: pour recevoir le pot-de-vin, il faudrait envoyer une photo dans l'isoloir du bulletin coché[3].Le procédé ne serait pas nécessairement illégal au Mexique[réf. nécessaire]et López Obrador reconnait lui-même que le nombre de voix achetées serait d'un peu plus de 3500, ce qui est infime sur un pays de plus de 113 millions d'habitants[4].

    Le parti perdant le PAN et du président sortant n'a lui pas contesté les résultats.

    Législatives

    Sénat de la République

    Les 128 sénateurs sont élus via trois voies :

    Les trois partis, formant des coalitions avec d'autres, sont en relatif équilibre.

    Congrès des Députés

    Les 500 députés sont élus via deux voies :

    La dernière élection (2009) a donné une majorité absolue à la chambre basse au PRI.

    Notes et références

    This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.