Années 1980

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources
(septembre 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cet article contient une ou plusieurs listes.
 (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

Les années 1980 couvrent la période du au .

Elles sont marquées par une vague néo-libérale qui porte le coup de grâce au communisme dans les pays de l'Est. Dans le monde anglo-saxon, elle est incarnée par Ronald Reagan aux États-Unis et Margaret Thatcher au Royaume-Uni. En Europe de l'Ouest, la Communauté économique européenne s'unit autour du marché unique, permis, en France, par un Parti socialiste arrivé au pouvoir en pleine mutation idéologique et sociologique. En Asie, le miracle économique japonais fait du Japon le fleuron mondial de l'électronique et de l'automobile, pendant que la Chine bénéficie des premières réformes de Deng Xiaoping.

L'environnement se dégrade rapidement durant la décennie : chute importante des populations de vertébrés, disparition de nombreuses espèces, pollutions majeures, déforestation et artificialisation. La catastrophe de Bhopal en décembre 1984 est la catastrophe industrielle la plus grave jamais connue, et la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986) est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle.

Années :

19801981198219831984
19851986198719881989

Décennies :

1960 · 1970Années 19801990 · 2000

Siècles :

XIXe siècleXXe siècleXXIe siècle

Millénaires :

 Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire 

Événements majeurs

Guerres et conflits

Guerres

Conflits

Attentats

Géopolitique

Catastrophes naturelles

Société

Enjeux sanitaires, sociaux et environnementaux

Évolution de la société

Médecine

Famine

Environnement

Biodiversité

En 2016, une étude du WWF (Fond mondial pour la nature) indique que plus de la moitié des vertébrés ont disparu en quarante ans, de 1970 à 2012. Les milieux d’eau douce sont les plus affectés, avec un effondrement de 81 % sur la période, devant les espèces terrestres (− 38 %) et celles marines (− 36 %). Cette tendance est importante durant toute la décennie, en raison des pressions sur les habitats naturels (artificialisation, déforestation, pollutions, dérèglement climatique, catastrophes naturelles), et des excès de prélèvements au milieu (braconnage, chasse, pêche)[6].

Histoire de l'environnement

Catastrophes environnementales majeures

Économie et société

Inventions, découvertes, introductions

Cette décennie induit des changements de société historiques avec l'arrivée des nouvelles technologies :

Culture

Article détaillé : Décennie 1980 en arts plastiques.

Architecture

Musique

Mode

La mode des années 1980 met l'accent sur l'apparence. Logo, marques, couleurs, maquillage, la tenue et ses accessoires doivent être ostentatoires et la mode se doit d'être onéreuse. Le Walkman, les lunettes de soleil ou les bijoux « fantaisie » sont voyants. Paris redevient le centre de la mode imposant de nouveaux stylistes ainsi que ses vieux couturiers perpétuant une haute couture revigorée. De leur côté, Milan, Londres et New York restent des concurrentes féroces. Les États-Unis, centre de l'imagination avec la mode Hippie de la décennie précédente, conservent une influence importante, que ce soit avec le dynamique prêt-à-porter américain, ou les sagas télévisés et la musique de MTV qui inondent les écrans du monde, à la fois reflet et sources de tendances vestimentaires. De la même façon, l'Angleterre popularise de nombreux styles par sa musique envahissant (en) les charts de toute la planète. Ce pays, qui a vu naitre le punk les années passées, vit difficilement les années Thatcher. Le mariage de Lady Di et de l'autre côté de l'Atlantique, l'arrivée de Nancy Reagan comme Première dame apportent à la mode une certaine image du luxe. Elles sont toutes deux perpétuellement scrutées par les magazines.

Les médias se sont accaparé la mode, la rendant omniprésente, renforcée par des campagnes publicitaires spectaculaires : Benetton, Ralph Lauren ou Calvin Klein s'affichent mondialement, parfois avec des campagnes sexy. La lingerie se montre de plus en plus. Avec le power dressing, les créateurs développent une image idéalisée de la beauté féminine, imposant le cuir, le Lycra ou le tailleur dans leurs collections. À l'opposé, un courant minimaliste envahit la mode loin de l'exubérance des créateurs italiens, et va s'installer durablement. Le prêt-à-porter de masse vit à l'heure de la mondialisation, et les délocalisations sont monnaie courante, ainsi qu'une standardisation voyant les boutiques de centre ville ou des grandes surfaces spécialisées toutes inspirées du même moule. La doudoune et le jogging deviennent des basiques du sportswear, sources de la mode hip-hop et du streetwear.

Mais la période d'euphorie décline. Le SIDA, Tchernobyl puis le krach de 1987 vont donner un coup de frein à cette époque prospère, faite de liberté mais surtout de « fric et de frime ». Seuls les créateurs italiens perpétuent une mode sexy, colorée et logotée. Vers la fin de la décennie, le paysage de la mode se compose essentiellement de stylistes assez traditionnels dans leur style, recherchant bien-être et confort et d'autres perpétuant l'esprit de créativité de cette période passée. À l'aube des années 1990, la mode va connaitre de profonds bouleversements. Si l'époque a vu toute une nouvelle génération de créateurs arriver sur le devant de la scène, l'histoire retiendra Gaultier, Alaïa ou Armani comme ceux ayant rencontré un succès international et su perdurer les décennies suivantes.

Article détaillé : Années 1980 en mode.

Cinéma

Cinéma français

Cinéma américain

Télévision

Religion

Le 3 juillet 1981, Jean-Paul II désigne une commission d'étude de la controverse ptoléméo-copernicienne des XVIe et XVIIe siècles, chargée de réexaminer l'affaire Galilée, afin d'examiner les erreurs commises par l'Église lors de l'affaire Galilée. En 1992, Jean-Paul II a publiquement reconnu les erreurs de la plupart des théologiens au XVIIe siècle (voir repentance de l'Église).

Personnages significatifs

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Notes et références

  1. 1 2 3 4 Serge Berstein et Pierre Milza, Histoire du XXe siècle : La fin du monde bipolaire - 1973 aux années 1990, t. 3, Hatier, coll. « Initial », , 287 p. (ISBN 978-2-218-94737-7).
  2. « Syrie : l'ombre du massacre de février 1982 plane toujours sur Hama », Le Monde, (lire en ligne).
  3. 1 2 3 4 5 6 La Documentation française, « Catastrophes naturelles et prévention des risques - Chronologie [à partir de 1902]. », sur ladocumentationfrancaise.fr, (consulté le 7 octobre 2013).
  4. Bulletin de l'Organisation mondiale de la santé, vol. 81 no. 10 Genebra October 2003 ISSN 0042-9686
  5. « Corne de l'Afrique: les grandes sécheresses et famines depuis trente ans », sur Slateafrique.com, (consulté le 23 mai 2016).
  6. Audrey Garric, « Plus de la moitié des vertébrés ont disparu en quarante ans », Le Monde, (lire en ligne).
  7. 1 2 Jacques Mazeau, Petite encyclopédie des grandes catastrophes naturelles : Du déluge au tsunami, le monde va-t-il plus mal ?, Acropole, , 111 p. (ISBN 2-7357-0269-3).
This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.