Ordre camaldule

Saint Romuald et cinq disciples dans la forêt. Tableau de Augusto Mussini de 1915
Portrait d'un camaldule, par Giovanni Battista Moroni, Musée Boijmans Van Beuningen (1561-1563).

L'ordre Camaldule ou ordre des Camaldules (en latin : Congregatio Monachorum Eremitarum Camaldulensium), abrégé en o.s.b. cam., est un ordre religieux d'inspiration bénédictine fondé par saint Romuald de Ravenne en 1012 à Camaldoli, frazione de Poppi, dans la haute vallée de l'Arno en Toscane (Italie), sous la règle de saint Benoît. Les moines camaldules allient la vie commune de travail et de l'office bénédictin à l'érémitisme. Ils portent l'habit blanc et la barbe pleine.

Histoire

L'ordre camaldule fut approuvé dès 1072 par Alexandre II, quarante cinq ans après la mort de son fondateur, saint Romuald, alors qu'existaient déjà neuf groupements d'ermites camaldules. En 1113, les Camaldules sont reconnus comme branche autonome de l'Ordre de Saint-Benoît. Moines et ermites constituent par la suite des congrégations différentes.

Cet ordre a presque entièrement disparu au XVIIIe siècle. Cependant, il y avait encore en France avant 1789 une abbaye de Camaldules à Yerres, quartier de Grosbois[1].

Depuis 1935, restent deux congrégations camaldules indépendantes :

Depuis 1990 après une période d'abandon et pillage, le monastère de Monte Corona est occupé par les Frères de la Famille monastique de Bethléem, de l'Assomption de la Vierge et de saint Bruno. De grands travaux de restauration ont été entrepris et la vie religieuse a repris avec une grande intensité.

Implantations

Les Camaldules sont présents en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Afrique et en Inde.

En France

Figures de l'Ordre

Références

Voir aussi

This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.