Edwin H. Land

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Land.
Edwin H. Land
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Cambridge
Sépulture
Cimetière du Mont Auburn (en)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
National Medal of Technology and Innovation
Prix Rumford
Médaille d'or de la SPIE (en)
Prix William Procter pour les réalisations scientifiques (en)
Prix Harold Pender
National Inventors Hall of Fame
Médaille présidentielle de la Liberté
Médaille Elliott Cresson (en)
Médaille Howard N. Potts (en) ()
National Medal of Science ()
Médaille Frederic Ives ()
Perkin Medal ()

Edwin Herbert Land né le à Bridgeport (Connecticut), mort le à Cambridge (Massachusetts), était un inventeur et scientifique américain.

Réalisations industrielles

Il mit au point un film polariseur économique et fonda en 1932 une société, Poland Corp., rebaptisée Polaroid en 1937, afin d'en exploiter les applications aux filtres et aux lunettes de soleil.

Le [1] Land présenta à l'Optical Society of America son appareil photographique instantané capable de produire une épreuve positive en moins de 60 s. Avant les fêtes de fin d'année 1948, une version était en vente dans le commerce ; les quarante-sept appareils produits furent vendus le jour de la démonstration.

Le procédé se base sur l'inversion transfert. L'halogénure d'argent non exposé de la surface sensible migre vers une autre couche de gélatine contenant des germes d'argent colloïdal en présence d'un solvant, qui contient une substance développatrice, qui agit sur les germes dispersés dans la deuxième couche[2].

Le procédé de photographie instantanée en couleurs Polacolor fut commercialisé en 1963. Il se base sur une analyse trichrome, associée à l'hydrotypie : le produit développeur, enfermé dans un gel étalé après la prise de vue sur l'épreuve, contient des colorants capables de migrer pendant le traitement vers une couche réceptrice.

En 1972, Polaroïd lança le procédé SX-70, ne nécessitant pas la séparation de la couche sensible d'avec la couche réceptrice, et se développant, grâce à des colorants protégeant la couche sensible pendant le traitement, à la lumière.

Recherches

Edwin Land conçut un modèle de la vision en couleur, appelé Retinex (en), un mot valise de rétine avec cortex pour indiquer que le modèle tient compte non seulement de l'analyse des radiations lumineuse par les cônes dans l'œil, mais aussi du traitement des influx nerveux jusque dans le cerveau[3]. Land inclut dans son système le phénomène de persistance perceptuelle des couleurs : une fois une teinte identifiée et associée à un objet visuel, même si l'éclairage change, les sujets contribuent à lui attribuer la même couleur, bien que celle de l'image qui se forme dans l'œil a changé[4]. Ce système inspire des logiciels d'amélioration du rendu visuel des images informatiques[5].

En 1959, il montra un système de photographie en couleurs basé sur la projection de seulement deux clichés couleurs, exploitant la loi du contraste simultané des couleurs pour la production des couleurs complémentaires[6].

Ce procédé ne connut pas d'application industrielle.

Publications

Prix et récompenses

Annexes

Article connexe

Liens externes

Notes et références

  1. Anne Cartier-Bresson, Le vocabulaire technique de la photographie, Marval, , p. 140
  2. René Dennilauler, La photographie en couleurs, , p. 37sq. « La photographie instantanée ».
  3. Retinex, TSI-télécoms Paristech.
  4. Land 1983, Land 1986.
  5. retinex, Documentation d'un greffon du GIMP.
  6. Land 1959a, Land 1959b.
This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.