Enrico Tellini

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tellini.
image illustrant un militaire image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un militaire italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Enrico Tellini
Biographie
Naissance
Décès
(à 52 ans)
Ioannina
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Conflits

Enrico Tellini (né le 26 août 1871 à Castelnuovo di Garfagnana, dans la province de Lucques en Toscane et mort le 27 août 1923 à Ioannina) est un militaire italien.

Biographie

Enrico Tellini passe les premières années de sa vie à Pontremoli où son père est juge du tribunal. Il entre au collège militaire de Florence. En 1901, il obtient un poste auprès de l'état-major de l'armée à Rome. En 1911, il participe à la guerre italo-turque en Libye. Il se distingue et est rappelé pour prendre la charge d'attaché militaire auprès de l'ambassade d'Italie à Vienne. Pendant la Première Guerre mondiale, il occupe plusieurs postes jusqu'à sa capture en 1917 pendant la retraite de Caporetto. À la fin de la guerre, il est promu général et envoyé à Vlora en Albanie à la tête d'un contingent d'Italiens. En 1923, il est placé, par la conférence des ambassadeurs (un organisme mis en place par les alliés en 1919 pour faire face aux problèmes découlant des traités de paix qui suit la Première Guerre mondiale) de la Société des Nations, à la direction d'une commission chargée de tracer les frontières entre la Grèce et l'Albanie en raison de la tension très élevée entre les deux pays. Le 27 août 1923, il est assassiné avec les quatre autres membres de la délégation par des auteurs inconnus.

Benito Mussolini, président du conseil depuis octobre 1922, condamne l'assassinat et réclame des réparations et des excuses officielles de la part du gouvernement grec. Athènes, avec Londres et Paris demande l'intervention de la Société des Nations pendant que l'Italie bombarde et occupe Corfou. La SDN confie la résolution du problème à la Conférence des ambassadeurs qui prend parti pour l'Italie. Corfou est évacuée le 27 septembre après que la Grèce a versé une indemnité de cinquante millions de lires.

La décision est critiquée car la conférence n'a pas protégé la Grèce de l'agression d'une plus grande puissance.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie et source

This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.