Histoire économique

Page d'aide sur l'homonymie Pour le déroulement historique des faits économiques, voir Histoire de l'économie. Pour l'histoire de l'économie comme discipline, voir Histoire de la pensée économique.
Évolution du PIB de l'an 1 à l'année 2003, basé sur les données d'Angus Maddison

L'histoire économique étudie l'évolution dans le temps de la manière dont les humains se sont organisés pour produire, échanger et consommer les biens nécessaires à leur survie ou jugés tels ou encore désirables.

Il s'agit d'une spécialité de l'histoire qui étudie l'évolution de l'économie. Elle recense les faits économiques, les ordonne et en propose une interprétation au moyen des théories économiques.

Branche de l'histoire et/ou branche de l'économie

Les praticiens et avocats de la première approche qui fut longtemps la principale, regardait généralement l'histoire économique comme étant une branche de l'histoire, ou peut-être une discipline à part entière. En France, elle fut comme la démographie historique regardée comme partie intégrante de l'histoire, traduction de la domination de l'école historique des Annales depuis les années 1930 et de Fernand Braudel après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui encore les rares départements d'histoire économique des universités françaises font partie des UFR d'histoire.

Les adeptes de la seconde opinion qui est dominante aux États-Unis et en rapide expansion dans le monde la considère comme une partie de la discipline économique. En particulier, ainsi que le traduit le nouveau substantif de « Cliométrie » utilisé pour décrire l'application croissante des techniques statistiques et de l'économétrie aux recherches d'histoire économique.

L'histoire économique a longtemps été un sujet d'affrontements en Grande-Bretagne entre la London School of Economics (LSE) et les collèges d'Oxford et Cambridge. Ceux-ci soutenaient que l'économie incluait une part d'histoire économique et que les deux disciplines ne pouvaient être séparées. Plus récemment, la LSE mettait en avant avec succès un modèle dans lequel l'histoire économique était une discipline autonome. Jusqu'à la fin des années 1990, ce modèle sembla l'emporter avec l'érection de départements autonomes dans de nombreuses universités anglaises et américaines. Depuis quelque temps, il semble que le mouvement s'inverse et que l'histoire économique rejoigne le giron de l'économie.

En fait, si les deux sujets maîtres, économie et histoire restent uniques - réunis, ils forment la structure de la discipline. Dans les faits, on voit de plus en plus des historiens de l'économie de premier plan comme Nicholas Crafts (LSE), Bob Fogel ou Douglass North (deux récents prix Nobel d'économie) devenir les conseillers d'institutions économiques comme le FMI, l'OCDE ou l'OIT.

Les sources de l’histoire économique

Les sources de l'histoire économique sont multiples et proches de celles de l'histoire en général :

Les méthodes de l’histoire économique

Comme toute branche de l'histoire, l'histoire économique recourt à toutes les méthodes traditionnelles de l'historien.

Article détaillé : Méthodologie historique.

L'histoire des faits économiques

L’histoire quantitative

La pénétration de la statistique et de l'analyse économétrique a progressé avec les possibilités croissantes offertes par l'exploitation informatique. Cette évolution a conduit jusqu'à la théorisation de cette pratique tel que le révèle le terme « Cliométrie » qui se réfère à l'utilisation systématique de la théorie économique et des techniques économétriques pour étudier l'histoire économique. Le substantif fut créé par deux chercheurs américains, Jonathan Hughes et Stanley Reiter en 1960 en se référant à Clio, muse grecque de l'histoire. La compilation de données ou la construction de séries statistiques longues, comme celles sur l'activité économique des pays depuis mille ans créées par Angus Maddison, chercheur à l'OCDE, sont de plus en plus systématiques. Elles relèvent néanmoins d'une tradition ancienne, comme en témoignent par exemple les travaux, dans les années 1930, du Comité international d'histoire des prix, dirigé par William Beveridge.

L’histoire des idées économiques

Article détaillé : Histoire de la pensée économique.

Les grands courants de l'histoire économique

Le courant des Annales

Les weberiens

Les économistes du développement

Les marxistes et marxiens

Les quantitativistes

Les monétaristes

Les disciplines apparentées

Les deux branches principales de l'histoire économique sont :

Mais, on recense aussi de nombreuses disciplines apparentées :

Notes et références

    Voir aussi

    Bibliographie

    Deux grandes séries d'histoire économique ont été publiées en français depuis 50 ans :

    Voir aussi :

    Histoire des faits économiques

    Capitalisme, finance et mondialisation

    Analyse économique et historique des sociétés contemporaines

    Crises

    Articles connexes

    Liens externes

    This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.