International Standard Book Number

L'International Standard Book Number (ISBN) ou Numéro international normalisé du livre est un numéro international qui permet d’identifier de manière unique chaque édition de chaque livre publié, que son support soit numérique ou sur papier[1]. Il est destiné à simplifier la gestion informatique pour tous les intervenants de la chaîne du livre (imprimeur, éditeur, libraire, bibliothèque, etc.).

Présentation

La norme ISO 2108 (ICS no 01.140.20) spécifie la construction du numéro ISBN, les règles de son attribution ainsi que l’administration du système ISBN. La première édition de cette norme est parue en 1972. L'ISBN se réfère à une édition particulière d'un texte. Une œuvre peut donc avoir un numéro ISBN pour la version brochée, un autre pour la version reliée, un troisième pour la version électronique (PDF, ePub, etc.)[2].

Codes ISBN et EAN au dos d’un livre.

Attribution

Lors d’une nouvelle édition, le numéro ISBN de chaque édition précédente doit être mentionné, de même que pour une traduction, l’ISBN pouvant être inclus dans un code à barres de type EAN 13.

ISBN 10

Le numéro ISBN 10 se composait de quatre segments, trois segments de longueur variable et un segment de longueur fixe, la longueur totale de l’ISBN comprenait dix chiffres (le , la longueur a été étendue à 13 chiffres en ajoutant un groupe initial de 3 chiffres). Les quatre segments d’un ancien code ISBN à 10 chiffres sont :

ABCD
Remarques
Comme aucune des pondérations n'est divisible par 11, une erreur portant sur un chiffre entraînera automatiquement une incohérence du code de contrôle.
Il est facile de vérifier que ce code de contrôle ne détecte pas systématiquement deux ou plus de deux erreurs.
La vérification du code de contrôle peut se faire en effectuant le même calcul sur le code ISBN complet, en appliquant la pondération 10 au dixième chiffre de la clé de contrôle (si ce chiffre clé est X, on lui attribue la valeur 10) : la somme pondérée doit alors être un multiple de 11.
Exemple
Pour le numéro ISBN (à 9 chiffres) 2-266-11156 quelle est la clé de contrôle ?
Code ISBN (exemple) 2 2 6 6 1 1 1 5 6
Pondération 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Produit 241824 5 6 74054
Soit au total 160 dont le reste de la division euclidienne par 11 est 6. La clé de contrôle est donc 6.
L’ISBN au complet est : 2-266-11156-6. Il s’agit ici de l’ISBN de l’édition de poche de La Chute d'Hypérion de Dan Simmons.
La vérification de la clé complète à 10 chiffres donne la somme pondérée 160 + 6 × 10 = 220, qui est bien un multiple de 11.

ISBN 13 et code à barres EAN-13

Pour faciliter sa gestion informatique, chaque livre porte un code à barres à la norme EAN 13 et un code ISBN 13 dont il est dérivé.

Ce code comportant 13 chiffres est aujourd’hui obligatoire (depuis janvier 2007)[5], et doit être utilisé pour tous les nouveaux codes ISBN à la place du code à 10 chiffres. En effet, l’ancienne numérotation est arrivée à saturation et ne permettrait plus d’attribuer simplement des groupes de codes spécifiques aux différents éditeurs (qui devaient alors rechercher des accords avec d’autres éditeurs ayant des ressources de numéros libres dans les groupes de numérotation qui leur avaient été attribués dans le passé).

La conversion d’un ancien code ISBN 10 en code ISBN 13 compatible avec la norme EAN est automatique (et obligatoire pour toutes les transactions électroniques à compter de janvier 2007). Ce code comporte 13 chiffres, et est calculé à partir du numéro ISBN 10 de la façon suivante :

Le chiffre clé obtenu ne peut varier que de 0 à 9 (il n’y a plus de chiffre X). Aussi, la vérification de la clé de contrôle peut se faire en vérifiant que la somme pondérée (calculée sur les 13 chiffres) est bien un multiple de 10.

Exemple :

Attention

La conversion inverse n’est plus autorisée, en effet :

Il existe sur le web des convertisseurs automatiques qui vous permettent de réaliser simplement cette opération[8].

Évolution

Théoriquement, le nombre maximal d’ouvrages pouvant être référencés par la codification ISBN 10 était de 1 milliard, c’est-à-dire 109, où 9 est le nombre de positions utiles (la dixième étant réservée au caractère de contrôle). Cependant la structure interne du code limitait grandement cette possibilité théorique d’attribution : certains domaines (que ce soit au niveau de la communauté linguistique ou de l’éditeur) risquaient de bientôt saturer.

Exemple d'un ISBN nouvelle version

La nouvelle version de la norme ISO 2108[9] (datée d’avril 2006) prévoit que le code ISBN comporte 13 chiffres. Cette norme est entrée en vigueur le . Ce changement répond à deux objectifs : accroître la capacité de numérotation et rendre plus compatible cette numérotation avec les systèmes de code à barres à 13 chiffres, ceux-ci étant les plus utilisés dans la distribution[10].

Cette évolution de 10 à 13 chiffres est semblable à l’évolution du protocole informatique d’adressage IP de la version 4 sur 4 octets à la version 6 sur 16 octets.

Pour rester compatible avec l’ISBN actuel à 10 chiffres, tout en permettant une migration aisée et automatique des anciens numéros ISBN, l’encodage EAN-13 des codes ISBN 10 a été utilisé comme base du format du code ISBN 13, en réutilisant le préfixe 978 et ainsi que la méthode de calcul de la clef de contrôle du code EAN-13.

Dès qu’un domaine n’a plus de numéro disponible, un autre code pour l’en-tête de l’EAN est alors utilisé : 979 au lieu de 978. L’entrée en vigueur du nouveau système est spécifiée pour le [11].

Toutefois, le groupe de code 979 était déjà utilisé pour la publication de partitions musicales, qui entrent dans le champ de la norme ISO 2108 et donc disposent d’un code ISBN à compter de janvier 2007. Les partitions musicales, tout en pouvant disposer d'un code ISBN, se voient cependant attribuer un code ISMN (International Standard Music Number), également calqué sur l'EAN et comportant 13 chiffres et quatre tirets séparateurs, mais commençant par un préfixe « 979-0 » et ne comportant, avant la clé de tri, que deux zones dévolues à l'identification de l'éditeur et de l'ouvrage, sans distinction de l'aire linguistique.

Pour l’ISBN 13, sa présentation est la suivante: G - A - B - C - K, où K est la clé de vérification du code EAN (et non plus celle de l’ISBN 10), et où G est un des groupes de 3 chiffres attribués par l’EAN à l’ISBN (actuellement 978 ou 979).

C’est ce code à 13 chiffres qui a été retenu pour servir d’extension à l’ISBN, sous le nom : « ISBN 13 ». Ce code unique a les avantages suivants :

Législation en France

Article 1 : Sur tous les exemplaires d'un même document soumis au dépôt légal, doivent figurer les mentions suivantes : pour le dépôt des livres, des cartes et des plans : 1° […] 2° […] 3°[…] 4° La mention de l'ISBN et éventuellement de l'ISSN.
Article 2 : La déclaration de l'éditeur doit comporter les mentions suivantes : pour le dépôt des livres, cartes, plans et partitions musicales : 1° […] 2° Le numéro international normalisé (ISBN ou, s'il y a lieu, ISMN pour les partitions musicales).

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.