Marquis d'Ajuda-Pinto

Le marquis d’Ajuda-Pinto (Miguel d'Ajuda-Pinto) est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Il apparaît en 1835 dans Le Père Goriot où son coup d'éclat est d'abandonner sa maîtresse, la vicomtesse de Beauséant.

Aristocrate portugais, il est issu d'une famille riche (liée aux maisons de Grandlieu et de Bragance), dont le blason est très ancien. C’est un dignitaire, un personnage impertinent et vaniteux, qui hante les salons avec l’assurance que lui donne sa position. Il est l’amant de la vicomtesse de Beauséant ce qui ne l’empêche pas d’épouser Berthe de Rochefide.

En 1840, veuf de Berthe de Rochefide, il se remarie avec Joséphine de Granlieu, troisième fille du duc de Grandlieu et sœur de Clotilde de Grandlieu (qui fut l'ex- fiancée de Lucien de Rubempré).

Personnage de second plan, séducteur superficiel, il fait partie du décor vivant de la vie parisienne. Il est présent dans les Illusions perdues, Splendeurs et misères des courtisanes, Béatrix, Le Père Goriot, Les Secrets de la princesse de Cadignan et La Femme abandonnée.

This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.