Paul Régnauld

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Regnauld.

Paul Alfred Régnauld (1827-1879), neveu d'Émile Pereire et d'Olinde Rodrigues[1], est un polytechnicien, ingénieur en chef de la Compagnie des Chemins de fer du Midi, urbaniste et architecte.

Il naît à Paris le 16 novembre 1827. D'abord élève de l'École polytechnique, puis de l'Ecole des Ponts & Chaussées, il est en poste en Bourgogne, puis dans le Calvados.

Puis il se fait mettre en congé de 1852 à 1869, pour passer à la Compagnie des chemins de fer du Midi de ses oncles, les frères Pereire. Il dirige, en tant qu'ingénieur en chef, la construction du tunnel de La Réole et de la ligne Agen à Perpignan de 1855 à 1857. Il est ensuite chargé de la construction du pont de chemin de fer de Bordeaux (1858-1860) (dite passerelle Eiffel), des gares de Bordeaux-Saint-Jean et de Bordeaux-Brienne.

Dans ce même temps, il dresse les plans de la Ville d'hiver d'Arcachon, du Casino Mauresque, de la gare d'Arcachon, du Buffet Chinois de cette gare, du Grand Hôtel d'Arcachon et d'une trentaine de villas dans Arcachon.

De 1864 à 1868, il dirigea la construction de la ligne d'Agen à Tarbes et l'édification du pont à Saint-Pierre-de-Gaubert sur la Garonne à Boé.

Il réintégra finalement le corps des Ponts & Chaussées, le 1er janvier 1869. Il travailla alors à la construction du Bassin à flots n°1 de Bordeaux-Bacalan jusqu'en 1874, année où la maladie qui devait l'emporter, le contraignit à se faire mettre en congé.

Il avait été membre du Conseil général de la Corrèze de 1864 à 1870[2].


Œuvres architecturales

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Publications

Paul Régnauld était aussi un cartographe et a ainsi réalisé une carte du bassin d'Arcachon traçant le trajet d'une quinzaine d'excursions autour de la ville. Cette carte a été publiée en 1880 dans un ouvrage intitulé Guide de l'étranger[3].

Références

  1. Paul Régnauld est le fils de Romain Régnauld (1796-1859) et d’Anaïs Rodriguez-Henriques (1801-1882) ; il est neveu des Pereire par sa mère Anaïs, qui est la fille de Sarah Sophie Lopes-Fonseca (1776-1846), sœur de Rebecca Lopes-Fonseca (1777-1827), mère d’Emile et Isaac Pereire.
  2. Collectif, Arcachon, la Ville d'Hiver, Liège (Belgique), édition Margada, , 238 p. (ISBN 2-87009-650-X, présentation en ligne)
  3. Noël Courtaigne (alias leonc), « Guide de l’étranger à Arcachon (1880) (avec la carte du Bassin d’Arcachon de Paul Régnauld) », sur leonc.fr (consulté le 26 septembre 2016)
This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.