Saint-Aubin-sur-Mer (Calvados)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubin et Saint-Aubin-sur-Mer.
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saint-Aubin-sur-Mer
Le front de mer.
Le front de mer.
Administration
Pays  France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Courseulles-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Nacre
Maire
Mandat
Jean-Paul Ducoulombier
2014-2020
Code postal 14750
Code commune 14562
Démographie
Gentilé Saint-Aubinais
Population
municipale
2 342 hab. (2014)
Densité 773 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 45″ nord, 0° 23′ 19″ ouest
Altitude Min. 2 m – Max. 30 m
Superficie 3,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Saint-Aubin-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Saint-Aubin-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Saint-Aubin-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Saint-Aubin-sur-Mer
Liens
Site web www.saintaubinsurmer.fr

    Saint-Aubin-sur-Mer est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 2 342 habitants[Note 1] (les Saint-Aubinais).

    Station balnéaire de la Côte de Nacre, elle est surnommée « la Reine de l'iode »[1].

    Géographie

    La commune est une station balnéaire de la Côte de Nacre. Son bourg est à 5 km au nord-ouest de Douvres-la-Délivrande, à 18 km au nord de Caen et à 27 km à l'est de Bayeux.

    Le point culminant (30 m) se situe en limite sud, dans la moitié rurale du territoire.

    Toponymie

    Créée en 1851, la commune a pris le nom de la paroisse dédiée à Aubin d'Angers.

    Histoire

    Origines

    L'occupation du site est très ancienne, comme en témoignent les vestiges archéologiques retrouvés sur son territoire dont la déesse-mère de Saint-Aubin-sur-Mer.

    Une fortification existait au lieu-dit "le Castel". Sur ordre du roi Charles V, le bailli de Caen la fit réparer en 1371 pour la mettre en état de résister aux attaques des Anglais.

    Jusqu'en , Saint-Aubin faisait partie de la commune de Langrune-sur-Mer[4],[5]. À l'époque de sa création, on recensait 1 153 habitants à Saint-Aubin et 1 129 à Langrune. Puis la population de Saint-Aubin a décliné dans la deuxième partie du XIXe siècle ; en 1901, il n'y avait plus que 727 habitants[5]. En , l'ouverture de la gare de Saint-Aubin-sur-Mer sur la ligne de Caen à la mer permit le développement d'une station balnéaire. À partir de 1901, l'évolution démographique se fit à nouveau positive ; en un siècle, la population a plus que doublé[5].

    Le débarquement

    Saint-Aubin-sur-Mer est localisée à l'extrémité orientale du secteur Nan de Juno Beach, Nan Red, un des sites de débarquement du Jour J. L'infanterie du North Shore (New Brunswick) Regiment a débarqué à cet endroit et a été soutenue par le Fort Garry Horse ouvrant la voie aux commandos des Royal Marines.

    En débarquant à Juno Beach sous commandement canadien, le 48e commando britannique des Royal Marines atteignit la plage de Saint-Aubin-sur-Mer d’où il prit pied pour commencer l’assaut sur Langrune, qui ne fut libéré qu’après de violents combats et des pertes sévères.

    Environ 100 soldats allemands étaient en garnison en ville et ils opposèrent une lourde résistance sur la plage et dans la ville pendant que les Canadiens attaquaient vers l'intérieur des terres. Des civils périrent également ce jour-là dans les combats, leur mémoire est honorée sur un monument situé près de la plage.

    Héraldique

    Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
    D’azur aux trois colonnes d'argent à chapiteau d'ordre corinthien surmontées de trois coquilles du même et mouvant d'une mer de sinople[6].

    Politique et administration

    Liste des maires
    Période Identité Étiquette Qualité
    avril 1968 avril 1975 Paul Roy   Colonel
    avril 1975 juin 2007 Pierre Letellier UDF Agent immobilier, conseiller général
    juin 2007 avril 2014 Jean-Alain Tranquart SE Retraité de l'Éducation nationale
    avril 2014[7] en cours Jean-Paul Ducoulombier PS Cadre supérieur retraité
    Les données manquantes sont à compléter.

    Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[7].

    La commune est membre de la communauté de communes Cœur de Nacre, avec deux représentants.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1851. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9],[Note 2].

    En 2014, la commune comptait 2 342 habitants, en augmentation de 14,36 % par rapport à 2009 (Calvados : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

               Évolution de la population  [modifier]
    1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
    1 1531 1361 0921 051949913873867847
    1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
    7367277687907849771 0171 0101 669
    1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010
    1 2311 0061 0531 1891 4461 5261 8101 8472 154
    2014 - - - - - - - -
    2 342--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[10].)

    Histogramme de l'évolution démographique

    Saint-Aubin-sur-Mer fait partie de l'unité urbaine de Douvres-la-Délivrande - Luc-sur-Mer, formée par les communes de Bernières-sur-Mer, Douvres-la-Délivrande, Langrune-sur-Mer, Luc-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer[11].

    Économie

    Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

    Lieux et monuments

    Outre les monuments aux morts de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs lieux méritent l'attention :

    Activité culturelle et manifestations

    Label

    La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[12].

    Sports

    Jumelages

    Manifestations

    Saint-Aubin-sur-Mer et le cinéma

    Personnalités liées à la commune

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale 2014.
    2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

    Références

    1. Petit futé Normandie, Nouvelles Éditions de l'Université, (lire en ligne), p. 183
    2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
    3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
    4. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d'État, 1851, p. 282 [lire en ligne]
    5. 1 2 3 4 Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    6. « GASO, la banque du blason - Saint-Aubin-sur-Mer Calvados » (consulté le 29 juillet 2012)
    7. 1 2 « Saint-Aubin-sur-Mer (14750) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 avril 2014)
    8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
    9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
    10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
    11. Liste des unités urbaines officielles en France avec les villes les composant, disponible en téléchargement au format texte (Insee)
    12. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 8 juillet 2013)
    13. « Site officiel de la Fédération française de football – Ent. S. St-Aubinaise. » (consulté le 16 août 2012)
    14. 1 2 Jalouse, Magazine Jalouse no 32 de 2002
    15. [doc] « Comptoir littéraire - André Durand présente Émile Zola » (consulté le 21 août 2012). Page 36.
    16. « Ouest-france.fr - Le Prix Renaudot décerné à la Normande Scholastique Mukasonga » (consulté le 28 novembre 2012)

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    This article is issued from Wikipedia. The text is licensed under Creative Commons - Attribution - Sharealike. Additional terms may apply for the media files.